Questionnaire d'auto-évaluation 4.1 : Comment gérer notre stress, nos peurs, nos irritations ? La régulation émotionnelle en situation.

Bienvenue !

Ce questionnaire a pour objectif de suivre votre évolution et vous aider à vous évaluer, et ainsi vous soutenir dans
votre apprentissage. Nous vous remercions d’y répondre avec la plus grande sincérité.

Le questionnaire propose des affirmations auxquelles je vous invite à répondre en cochant « plutôt oui-vrai » ou « plutôt pas vrai-non ». Vous pouvez aussi choisir « je ne sais pas » en laissant la case vide.

Il y a volontairement des affirmations qui ne sont pas justes. À vous de les détecter.

Le stress est une réaction d’adaptation de l’individu à toute stimulation.

Un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre perception des contraintes versus les ressources qu’elle croit avoir pour y faire face.

Le stress est une maladie.

Il y a deux réactions possibles : réactions métaboliques ou physiologiques et mentales.

Les causes du stress sont externes.

Les causes sont liées à nos interprétations, jugements, étiquettes, pensées.

La régulation émotionnelle est la capacité à agir sur nos émotions « inconfortables, bloquantes, perturbantes afin d’améliorer notre bien-être ».

La régulation émotionnelle a été inventé par Jacques Nicon.

TIPI, c’est une capacité naturelle du corps à s’auto-réguler.

Chercher des solutions à une émotion inconfortable fait partie du processus de la régulation émotionnelle.

Respirer pour me calmer fait partie du processus de la régulation émotionnelle.

Continuer la conversation, comme si de rien n’était, fait partie du processus de la régulation émotionnelle.

Décrire les sensations physiques dans le corps fait partie du processus de la régulation émotionnelle.

La première étape de la régulation émotionnelle, c’est de fermer les yeux en toutes circonstances.

La respiration coupée, le ventre se serre, la gorge qui pique sont des sensations corporelles.

Se sentir mal à l’aise fait partie des sensations corporelles.

Avoir peur fait partie des sensations corporelles.

Dans le processus de la régulation émotionnelle, j’observe et laisse évoluer jusqu’à 6 sensations corporelles.

Je laisse évoluer les sensations et parfois, je retourne voir mes pensées.

Je laisse évoluer les sensations jusqu’à l’apaisement.

Je laisse évoluer jusqu’à ce que les sensations disparaissent.

La dernière étape c’est d’ouvrir les yeux.

Je refais le processus si j’ai encore des sensations désagréables dans mon corps.

La régulation émotionnelle peut aussi fonctionner sur les réactions de fuite, d’agressivité, d’inhibition et de la prise de pouvoir.

C’est important d’avoir conscience de l’élément déclencheur de mon émotion perturbante.

« Lorsque la situation stimulante se reproduira, je vais m’observer et voir si ma réaction émotionnelle est la même. »


Quels nouveaux apprentissages avez-vous pu acquérir et de quoi êtes-vous content ?

Qu’est-ce que vous avez besoin d’améliorer et de travailler davantage ?

Quels sont vos premiers pas (réalistes, réalisables, mesurés dans le temps, positifs, concrets) ? Quand et pendant combien de temps allez-vous pratiquer ces premiers pas ?

Selon quels critères d’évaluation allez-vous vérifier votre progression ?

Quand vous voyez vos réponses, qu’en déduisez-vous ? Qu’est-ce que vous retirez de l’expérience ?

Merci de votre collaboration.